Patrick Tudoret : « je suis totalement libre de mes choix, mais j’ai toujours pensé qu’un écrivain se devait d’avoir une tessiture large »

Partageant sa vie entre Paris et le Vendômois, l’écrivain Patrick Tudoret revient avec deux livres sur la scène littéraire. Entretien.

Après le succès de votre dernier roman L’homme qui fuyait le Nobel, paru il y a deux ans chez Grasset, on attendait une nouvelle publication, or c’est non pas avec un livre mais deux que vous revenez.

 

Je suis en train de terminer l’écriture d’un nouveau roman, mais j’avais depuis longtemps l’envie d’écrire une biographie très personnelle d’Eugène Fromentin, figure unique et géniale de l’histoire artistique, à la fois grand écrivain et grand peintre qui a d’ailleurs un lien avec le Loir et Cher… C’est chose faite avec Fromentin, le roman d’une vie qui vient de paraître aux Belles Lettres. Mon parcours a voulu que je croise aussi la route des Editions De Borée qui publie mon premier polar, Printemps acide, dans sa belle collection « Marge noire »

 

Ce sont des genres très différents. Cet éclectisme est assumé ?

 

Oui, je suis totalement libre de mes choix, mais j’ai toujours pensé qu’un écrivain se devait d’avoir une tessiture large, c’est pourquoi j’écris aussi des essais ou des pièces de théâtre.

 

Votre dernière pièce créée au Silo, à Montoire, par la compagnie Auxenel-Chaplin sera d’ailleurs jouée cet été dans le cadre du Festival d’Avignon, non ?

 

En effet, La gloire et la cendre, adaptée par Jacques Auxenel et moi d’un de mes livres, est partie en tournée et nous mènera à Avignon tout le mois de juillet prochain. Une aventure exaltante que je vis avec une équipe formidable.

 

Les premières réactions sur votre Fromentin sont-elles bonnes ?

 

Oui et l’en suis touché. De très bons articles sont déjà parus et la chaîne de télévision Histoire en a fait son coup de cœur. Quant au polar, qui vient juste de sortir, j’y tiens beaucoup aussi et l’humour que j’ai souhaité y instiller n’empêche pas la plus grande exigence dans la construction, le style, le climat d’une enquête aux lisières du politique…